Valence est synonyme de mer, nature, architecture, histoire, mais surtout de créativité en cuisine. Ici est née la recette originale de la paella, ici les plats et les boissons sont le meilleur reflet du dynamisme citadin. Suivez-nous à travers ce voyage riche en saveurs et douceurs, à la découverte des spécialités valenciennes.
Valence saura vous étonner à table pour ses entrées et ses poissons. Découvrez la « fideuà » née d’une étourderie d’un cuisinier.

Partage et créativité des premiers plats

La paella est avant tout une identité et une mosaïque de goûts. Le plat national espagnol est né à quelques kilomètres de Valence, dans la région d’Albufera, riche en rizières et campagne. La paella est une explosion de saveurs: elle comporte du riz, des haricots, du lapin, du poulet, du poisson et des légumes verts. Un festival culinaire qui rappelle les grandes tablées et le caractère accueillant et bariolé de la localité espagnole. Sa petite sœur est la fideuà, un plat où les spaghettis remplacent le riz. Elle peut être préparée avec de la viande et des légumes, ou bien avec des fruits de mer. Sa naissance est due à une étourderie d’un cuisinier: alors qu’il préparait une paella il s’aperçut au dernier moment qu’il n’avait plus de riz, juste des pâtes. Ce plat révèle lui aussi un trait de caractère de Valence: la créativité.

Douceur et unicité dans les traditions

Votre voyage à table se poursuivra par quelques perles que vous ne trouverez qu’ici: Valence ne boit pas uniquement de la sangria, elle savoure l’horchata, à ne pas confondre avec le lait d’amande. Il s’agit d’une boisson obtenue du souchet, un petit tubercule principalement cultivé dans les environs de la ville. Également dénommé « amande de terre », sa culture est méditerranéenne. Alors ne manquez pas une pause rafraîchissante et énergétique dans les Horchaterías, accompagnée des fartones, des petits pains glacés nés justement pour être trempés dans cette délicieuse boisson. L’ensemble forme le petit déjeuner type des familles valenciennes.

La tradition locale impose également de goûter à « l’Agua de Valencia », un cocktail original né dans les années 1950, comme un défi. Il est composé de jus d’orange, vin pétillant, gin et vodka. Et pour ne rien regretter, vous pourrez goûter une tranche d’Arnadí: un gâteau décoré d’amandes ou de sucre et préparé avec du potiron, des patates douces, des pignons et de la cannelle.
Notre croisière vous offrira une Valence tout à vivre, mais surtout à déguster. Une ville ne se connaît pas uniquement grâce à ses trésors, elle se découvre aussi en goûtant ses spécialités. Alors, n’hésitez pas à ouvrir votre appétit et votre curiosité et partons ensemble.