Même s’il est redevenu à la mode, le street food existait déjà à Alexandrie en Égypte, quand les poissons tout juste pêchés étaient frits et dégustés sur place. Aujourd’hui, la « nourriture de rue » nous raconte un univers de saveurs, mais aussi l’âme d’une ville, avec ses habitudes, ses traditions et ses marchés. Le goût sera justement le bon fil rouge pour découvrir Palerme, reine du street food, mêlant grands classiques et en-cas inoubliables. La perle sicilienne, Patrimoine Unesco depuis 2015, brillera également par ses desserts. Partons à la découverte de cet itinéraire gastronomique.
Les racines de la nourriture de rue sont très anciennes: à Alexandrie déjà, le poisson était frit sur place. Aujourd’hui, elle évoque les traditions d’une ville.

Le marché de Ballarò et les premières dégustations

Pour avoir une idée juste du street food, nous devons commencer par le marché de Ballarò. Très ancien, pittoresque, bariolé, et ouvert tous les jours. Ses étals mêlent parfums et odeurs uniques, et il s’habille les jours de fête d’un marché aux puces. Ici, il faut absolument déguster les panelle, soit des beignets préparés avec de la farine de pois chiches, et au moins les sarde a beccafico, des sardines roulées et farcies de pins pignons et chapelure.

Les arancine et le sfincione

Les arancine palermitaines, ces boulettes de riz, sont un délice. Cette célèbre nourriture de rue est née d’un usage arabe: on formait des boulettes de riz dans la paume de la main et on les farcissait avec de la viande d’agneau. Aujourd’hui, il en existe pour tous les goûts, mais les originales sont celles à la farce de viande, à la mozzarella, au jambon et à la béchamel.  Pour un en-cas rapide, pourquoi pas sur la plage, il existe aussi le sfincione, un compromis entre pizza et fougasse, agrémenté d’oignons, fromage caciocavallo, chapelure et strattu (conserve de tomates séchées au soleil).

Pani câ meusa et les gâteaux

Le pani câ meusa est une nourriture de rue particulière qui représente un délicieux en-cas, surtout après une journée de visites culturelles en ville. Il s’agit d’un petit pain au sésame farci de rate de veau, frite dans le saindoux: on l’assaisonne avec du poivre et du citron, ou bien avec du fromage caciocavallo et de la ricotta. Pour finir la journée en beauté (ou pour la commencer comme il se doit), les gâteaux ne peuvent manquer: cassata, cannoli, granités, et la traditionnelle brioche glacée, à dénicher dans l’une des nombreuses pâtisseries du centre.

Palerme est variée et surprenante: elle vous offrira ses saveurs, mais aussi sa merveilleuse   Mondello, la plage chic des Palermitains, avec son sable fin et ses eaux cristallines. La ville est prête à décliner aussi ses nombreux trésors architecturaux, à commencer par la cathédrale, témoin d’une histoire millénaire et emblème de la dévotion populaire avec la sépulture de sainte Rosalie, patronne de Palerme.

Préparez-vous à vivre pleinement une ville qui saura satisfaire tous vos goûts, vous laissant un souvenir unique à partager.