Une nouvelle étape a été franchie par le Costa Smeralda, premier navire de la compagnie alimenté en gaz naturel liquéfié (GNL), le combustible fossile le plus propre au monde. En effet, le port de La Spezia a accueilli le 25 octobre dernier la première fourniture italienne en GNL et le 50° effectué avec succès par le Groupe Costa. Les opérations se sont déroulées  dans des conditions de sécurité optimales, pleinement respectueuses du règlement spécifiquement mis au point par la Guardia Costiera et par le groupe de travail composé des autorités et des acteurs locaux.
Le prochain navire fonctionnant au GNL sera le Costa Toscana, qui arrivera en 2021.

Le Costa Smeralda a été accosté au « Molo Garibaldi » par le bateau-citerne Coral Methane pour effectuer la fourniture, qui s’est achevée vers 18h. Une opération tournée vers l’avenir, comme nous l’explique Franco Porcellacchia, vice-président du département des innovations renouvelables et du développement des infrastructures du Groupe Costa. « Carnival Corporation et Costa ont été les premiers à investir dans une innovation durable, misant sur la technologie GNL sur les navires de croisières et intégrant un engagement plus vaste qui vise à garantir les standards environnementaux les plus élevés, pour un avenir plus durable des croisières ».

Les autres « jumeaux durables » et le combustible du futur

Le Costa Smeralda sera suivi du Costa Toscana, le navire jumeau alimenté en GNL qui doit être livré au dernier trimestre de 2021. Un autre navire alimenté en gaz naturel liquéfié, le AIDAnova, intervient au sein de la flotte du Groupe Costa depuis 2018 et sera accompagné de deux autres navires jumeaux avant 2023. Le gaz naturel liquéfié représente la technologie d’alimentation la plus avancée du domaine maritime. Elle permet d’éliminer pratiquement tous les oxydes de soufre (zéro émission) et les particules (réduction de 95 à 100 %). Les réductions en émission d’ oxyde d’azote et de gaz carbonique sont également significatives, avec 85 % pour la première et jusqu’à 20 % pour la seconde.